Libres (1)

Libres

Dins aquesta partida reviraram de libres e documents que trobam interessants de prepausar a nòstrei legeires

Dans cette partie nous traduirons livres et documents que nous trouvons intéressants à proposer à nos lecteurs.

View items...

Occitània (8)

Occitània

Occitània exista, es una realitat materiala. Aquèu dorsièr estudiarà aquela realitat per ne finir ambé la messorga repetida de longa pel poder francés. Tractaram de tótei lei aspectes d'aquela realitat : economics, istorics, politics, sociologics e culturaus

L’Occitània existe, elle est une réalité matérielle. Ce dossier étudiera cette réalité pour en finir avec le mensonge sans cesse répété du pouvoir français. Nous traiterons tous les aspects de cette réalité : économique, historique, politique, sociologique, culturelle.

 

View items...

Economia (5)

Economia

La compreneson de l'economia es au centre de tota politica. O comprene es necessitós per comprene lo monde et per luchar fàcia au capitalisme.

La compréhension de l'économie est au centre de toute politique. La comprendre est une nécessité pour comprendre le monde et lutter face au capitalisme. Nous vous proposons des définitions succintes pour une meuilleurs compréhension des articles:

 

La nature de la crise

Les monopoles (ou multinationales)

L'impérialisme

Capitalisme financier  

La métropolisation 

 

 

View items...

Socialisme (0)

Socialisme

Un dorsier complèt sus leis expériencias socialistas pel centenari de la revolucion d'octobre 1917.

Un dossier complet sur les expériences socialistes pour le centenaire de la révolution d'octobre 1917.

View items...

En aqueths temps de crisi on l’individualisme e lo desheitisme e’s ganhan totas las generacions dinc aus mei militant(a)s de tot(a)s, que’ns cau enqüèra un còp desbàter d’un tèmi qui ns’ahueca, nosautes Gascons, autant com e’ns fota la vergonha cap aus autes país d’òc : la peleja occitanistas vs gasconistas dab lo petit hrair bearnista.

Nous relayons un communiqué de l'ODPO intitulé "Luttons contre l'ethnocide occitan". - Version OC/FR.


Martial Peyrouny professeur d'occitan, représentant snes/fsu au CALVR de l'académie de Bordeaux nous expose les dangers de la réforme du lycée et du baccalauréat pour les langues régionales dont l'Occitan. Il nous propose quelques solutions pour éviter une baisse drastiques des élèves qui ré-apprennent l'occitan. La situation de l'occitan est loin d'être brillante, cette réforme est clairement un nouvel acte dans la politique ethnocidaire de l'état français, nous devons nous y opposer coûte que coûte. 

Le 25 juin 2018,  ça fera 800 ans jour pour jour que Simon de Montfort, le chef des barbares venus du nord, mourrait écrasé sous une pierre. C’était une grande victoire pour les occitan-e-s et Tolosa était sauvée pour un temps. Le 23 juin 2018, l'Organisation Démocratique du Peuple Occitan (ODPO) rendra hommage à la résistance nationale occitane, celle prolongée et glorieuse qui un temps lutta contre l’invasion française et la croisade papale. Nòs-novèlas OccitàniaS a voulu en savoir plus sur l'événement :

Ua escaduda reau per aquera purmèra edicion de La Passem organizada per l’associacion Ligams. La corsa que contava mei de 400km ,

Une nouvelle organisation révolutionnaire a vu le jour en Occitanie : l'Organisacion Democratica del Pòple Occitan.

Le monde qui occupe notre imaginaire est un assemblage de pays découpé en frontières politiques. Cette vision nous présente un monde complètement faussé . Et ce même si nous prenons des représentations géographiques plus réalistes sur la taille des continents. Toutes ces cartes ne nous montrent pas le vrai visage du  monde : celui d'une minorité d'États, représentants une minorité de la population mondiale, qui domine via divers instruments les autres États et nations. Ce phénomène se nomme l'impérialisme (ici la définition) et c'est le stade suprême du capitalisme.

Le 29 septembre 2016, le gouvernement officialisait le nom Occitanie-Pyrénées-Méditerranée pour la nouvelle région née de la fusion des régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. Dans le milieu occitaniste, les réactions furent mitigées, c'est le moins qu'on puisse dire.

Ces réactions avaient eu comme antécédent de virulents débats sur Facebook. Certains occitanistes voyaient ce nom comme le début d'une reconnaissance, tandis que d'autres le voyait comme la fin de l'occitanisme.

L'impérialisme (voir ici), qui est notre système économique, est en crise profonde. C'est une crise systémique, c'est à dire qu'elle est au cœur du système lui-même. Ce système qui ne fonctionne que sur une course suicidaire au profit est en fin de vie, il est rongé de toute part par ses propres contradictions.

Le système impérialiste, c'est comme un humain qui court et que la course tue mais qui ne peut pas arrêter de courir. Le système impérialiste c'est exactement cela, une folle course en avant.

 

De droite comme de gauche, les politiques se disent "en colère" contre le capitalisme financier. Celui-ci serait le vrai problème, un capitalisme soi-disant apatride, sans garde-fou, détenu par des étrangers. Tout cela sous-entendant qu'il y aurait un "bon" capitalisme national à visage humain. Cette vision est proprement celle des fascistes (avec en arrière-plan la figure du juif apatride dirigeant le monde) et ce qui est inquiétant, c'est que l'ensemble du spectre politique utilise cette vision de deux capitalismes.

 

 

Editoriau


Nous
, ouvrier-e-s, employé-e-s, petit-e-s paysan-ne-s, artisan-e-s, intellectuel-le-s progressistes, chômeur-euse-s et précaires, nous sommes le peuple, nous sommes une classe, nous créons la richesse, nous faisons l'Histoire et nous n'avons aucun pouvoir.

Nous, de Bordeaux à Chaumont, de Limoges à Vielha en passant par Marseille, Toulouse, Beaucaire, Clermont, Montpellier, Pau, Cahors, Nîmes, Toulon etc., nous vivons sur les terres de la vieille Nation d'Òc, soumise et inféodée depuis des siècles à un État centralisateur d’abord monarchique puis républicain mais toujours au service d’une même chose : l’accumulation capitaliste. Un État qui nie nos droits nationaux et détruit notre culture héritée d’une riche histoire populaire afin que nous parlions et pensions comme nos exploiteurs et oppresseurs, la bourgeoisie française qu’il sert, et ne bougions que dans les consensuelles et « républicaines » limites qui nous ont été fixées.

Nous n'avons plus rien à attendre de cette vieille République sclérosée.

Nous, d'ici ou originaires d'ailleurs, nous sommes liés par un avenir commun en construction.

Nous levons le drapeau rouge et l'étoile à sept branches pour construire une nouvelle Occitània, populaire, socialiste, unie, ouverte à tous et toutes qui ne veulent plus de ce vieux monde. Pour cela nous avons besoin de bâtir notre porte-voix,

Nous avons besoin d’une PRESSE DÉMOCRATIQUE ! D’une presse pour S’INFORMER ET SE FORMER! D’une presse pour S’ORGANISER!

Nous avons maintenant NOS - Novèlas OccitàniaS!

Nous commençons avec un site mais bientôt viendra la version papier, alors rejoignez les comités d'appuis partout dans l'Occitània historique!