Print this page

Ultras d'Occitanie

Published in Cultura

 

Il y a en Occitanie à ce jour six équipes de fotbòl en Ligue 1, deux en Ligue 2, quatre en National.

La totalité des clubs ont un groupe de supporters, de "l'amicale" pour les plus petits en national, aux groupes "Ultras" pour les autres. Nous allons voir ici la liaison qu'entretiennent les groupes de supporters,  dit "Ultras"  avec l'identité Occitane.

Nous nous attarderons pas sur la forme de supporteurisme, le terme Ultra est ici employé pour ne pas rentrer dans les détails propre au milieu, fans, simple supporters, casuals etc. Il conviendra donc de comprendre que les groupes ici présent ont des particularités sur leurs façons de supporter, ont des tailles diverses en terme de membre actif, de KOP, certains ne se réclamant peut-être même pas Ultras. Certains club sont en Ligue 1 quand d'autres sont en national. La période étudié est de 1990 à nos jours, certains groupes n'ont plus d'activités, soit pour des raisons internes, soit pour les aléas du club, ou un peu des deux.

 

 

Nous allons voir cela par ordre alphabétique des villes:

 

  • Bordèu

 

18/10/2008 : Tifo "AQUITANIA - Terra Insomesa Pòble Antifasciste". ( Aquitaine -terre insoumise, peuple antifasciste)

 

Une Bâche " Bordèu" avec un drapeau occitan, présent à cet emplacement durant des années.

Des autocollants des UB87 furent écrit en occitan dans les années 90.

Il faut stipuler qu'à Bordeaux la revendication première est Gasconne, cela reflète la réalité de la région avec un sentiment gascon fort,

prenant un peu le dessus sur le sentiment occitan, particularisme identitaire qu'on retrouve à l'Est de l'Occitanie.

La rivalité avec Toulouse où le drapeau oc est très présent n'aidant surement pas!

Mais...Bordèu est bel et bien en Occitanie, la Gascogne en est un des territoires historiques, on y compte une Calandreta ( école occitane) à Pessac et des activités culturelles occitanes tout au long de l'année.

Un blog occitaniste relayant l'actualité du club : http://girondins.de.bordeu.over-blog.com,  -pas de mise a jour depuis des années.

 

 

 

  • Marselha

 

24/10/2017 - OM-TFC -  Tifo "D'un vièi pople fièr e Libre!"

C'est en provençal, un des grands dialectes occitan, provenant de l'hymne provençal " Coupo santo"

"D'un vièi pople fièr e libre ,Sian bessai la finicioun,  E, se toumbon li felibre, Toumbara nosto nacioun"

"D'un ancien peuple fier et libre, Nous sommes peut-être la fin ; Et, si tombent les félibres,Tombera notre nation."

 

 

Bâche "Provence Révolutionnaire", une écharpe avec la même inscription existe également.

Les références à la Provence sont nombreuses, nous avons ici une identité forte, semblable à la Gascogne.

L'hymne, d'au-dessus, fait référence au Felibrige, créé par un provençal, premier prix Nobel français de littérature en 1904 en langue Occitane...un certain Fréderic Mistral.

Il y a ici aussi à Marselha un tissu culturel occitan, l'Ostau dau Pais Marselhes dans le quartier de la plaine par exemple organise des activités culturelles régulièrement.

Page Facebook en provençal pour suivre l'OM : Olimpic de Marselha - Actualitat en provençau.

 

  • Montpelhièr

 

Sur cette première photo il n'y a pas de lien avec un groupe ultras, mais on vous la met tout de même.
Affiche du match Montpelhièr-Tolosa en 2016.

 

 




A Montpellier, la croix occitane est très présente dans les tribunes.
C'est la ville avec Toulouse où le sentiment occitan est le plus fort, moult tifos font référence à la culture et à la langue occitane.

Des ultras Montpelliérains sont présents lors des manifestations pour la langue occitane.

 

  • Nîmes

 

Les Gladiators, groupe de supporters Nîmois, arborant la croix occitane.

 

 

Petite citation du président-trésorier de 1996, déclarant dans le journal l'Humanité:

"Nous avons 100 adhérents actuellement, on aime le club, Nimes Olympiques, la région pas le Languedoc-Roussillon non, mais l'Occitanie, la culture du «païs» et puis la fête".

 

 

 

  • Nissa

 

 

 

 

A Nissa , l'identité est forte, on peut apercevoir de nombreux drapeaux, étendards, banderoles, bâches en Nissart.

Le Nissart est le dialecte occitan employé à Nice, mais aussi dans tous le Pays Niçois, soit une grosse partie de l'actuel "Alpes-maritimes".

Sur cette dernière photo on peut apercevoir un message " Nissart doncas occitan " - "Nicois donc occitan",

la photo a était prise il y a dix ans, sur une manifestation pour la langue occitane, on peut apercevoir derrière un étendard :

"Collectif Embriagoun" , il s'agit d'un groupe présent dans les tribunes niçoises : http://www.collectifembriagoun.com.

 

 

 

 

  • Pau

 

 

 

Pendant plusieurs années un groupe s'appelant "Brigada Biarnesa" à animé les tribunes paloises.

L'identité Béarnaise étant forte, la revendication occitane était au rendez-vous.

Autocollants, écharpes, vêtements, bâches, étendards, banderoles ont arboré ainsi la culture et la langue occitane.

 

 

 

 

  • Tolosa

 

     L'identité occitane est présente depuis longtemps au stadium, pour ne pas dire depuis toujours.

     Un groupe de supporters se nommant "Ultras Occitans" voyait déjà le jour en 1992.

    

 

 

  Le 22 septembre 2004 pour le match TFC-LYON, un tifo "O C" en virage-Est à l'initiative des Indians Tolosa.

     

 

 

     Banderole de soutien à la manifestation pour la langue à Tolosa en 2012, qui accueilli 30 000 personnes, une des plus grandes mobilisations.

    

 

    Tifo " Tolosa Capitala" lors d'un TFC-Montpellier, rappelant la rivalité entre deux villes où la revendication occitane est forte.

   

 

Nous avons ajouté ces 4 photos, mais il y a eu d'autres réalisations de tifo et banderoles en lien avec la culture et la langue occitane.

Les écharpes, tshirts et autres produits dérivés du/des groupe arborent eux aussi la langue occitane, la croix oc.

On peut noter des slogans  tel que " Tolosa sèm nautres" ou "Per tolosa Totjorn mai".

Un chant parlant de l'Occitanie : " Allez Toulouse FC, ce virage a le coeur violet, qui bat pour Tolosa, capitale d'Occitània lalala lala"

L'hymne occitane, le " Se canto" est lancé dans le KOP, mais aussi à chaque début de match il est entonné dans le stade.

On peut finir en disant que pendant plusieurs années des cours d'occitan étaient tenu dans le local des Indians Tolosa.

Certains membre ont/ont eu, des liens avec le milieu culturel occitaniste.

Un article du Jornalet, journal occitan : https://www.jornalet.com/noticia/1877/fotbol-per-tolosa-totjorn-mai !

*** : la photo du début d'article, "BENVENGUDA" -> " Bienvenue", est un METZ-TFC en 2005, les metzins souhaitant en occitan, la bienvenue à leurs amis toulousains.

 

 

 

  • Valença

 

Dans la Drôme, le groupe Brigade 26 à mis plusieurs fois en avant la croix occitane, comme ici à coté de la bâche du groupe.

La Drôme n'a pas un tissu culturel occitan très imposant, pourtant la langue et le sentiment perdure, tant bien que mal on vous l'accorde.

Plusieurs membres du groupe se revendique occitan et entretiennent leurs occitaneité.

Dissolution du groupe en 2014 suite au dépôt de bilan du club, le second en 6 ans, le groupe existait depuis 2002.

 

 

 

 

\ BONUS /

 

Il existe une équipe d'Occitanie. Si si.

Le site : http://www.occitania-fotbol.com
Page facebook : https://www.facebook.com/occitania.football/

 

Extrait vidéo d'un Occitanie-Tchétchénie en 2005 ( reportage Se Canta ) :

 





***Toute personne voulant contribuer à l'enrichissement de cet article peut envoyer des informations à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.***