Nous relayons un texte du FPRO :



"Les Occitans détestent Macron, les Catalans détestent le roi :

Pourquoi nous Gilets Jaunes occitans nous soutenons la Catalunya.

A la suite du jugement injuste contre les leaders politiques et sociaux du mouvement indépendantiste les rues de Barcelone et des grandes villes catalanes sont en tumulte. Des centaines de milliers de personnes manifestent régulièrement, des milliers bloquent les grands axes de communication et d'autres de plus en plus nombreux dressent des barricades.



Cette semaine a été plus calme en apparence en Catalogne que la semaine précédente.



Hier soir, les rues de Catalogne ont été pour la 4ème nuit consécutive le théâtre d'affrontements entre les manifestants, venus demander le droit à l'autodétermination et les forces de sécurité de l'Etat espagnol accompagnées des mossos d'esquadra. 



Ce matin sont sorties les 5 colonnes indépendantistes, des marches pour la liberté, qui doivent arriver à Barcelone vendredi à midi, empruntant autoroutes et routes nationales, entraînant la paralysie du trafic sur de nombreux axes majeurs.


Des dizaines de milliers de manifestants sont à nouveau sortis dans les rues en Catalonha, mardi soir, pour protester contre la condamnation des neuf indépendantistes catalans.




Le verdict est tombé à Madrid, dans le procès contre les indépendantistes catalans. Déjà certaines informations avaient filtré hier dans les médias. 



A cheval sur plusieurs états, le peuple kurde lutte depuis plusieurs décennies avec véhémence pour ses droits inaliénables. Tout comme l'Occitània, le Kurdistan est une nation sans état, avec un peuple victime de négation envers sa langue, sa culture, son histoire.

Le lundi 23 septembre, la Catalogne se réveille en état de choc. Depuis 5 h du matin, 500 agents de la Guardia Civil multiplient les perquisitions chez plusieurs membres des CDR (Comités de défense de la République catalane), les accusant de préparer des attentats terroristes.

Nous relayons un communiqué du FPRO et la 1 ère lettre de Théo en prison.

Page 1 sur 2