Politica

Mardi 17 avril 2018, les vignerons du syndicat des vignerons du Gard  se sont rassemblés pour soutenir cinq de leurs camarades convoqués devant le juge pour « association de malfaiteurs ».  Ils sont accusés de faire partie du CRAV (Comité Régionale d’Action Viticole), un mouvement clandestin qui exprime la colère et défend les viticulteurs en crise.

Revòlta al Miralh (Tolosa)

mardi, 17 avril 2018 16:05

Les nuits de dimanche et lundi ont connu une révolte qui a touché la Reynerie, Bellefontaine, la Faourette et Bagatelle (quartiers du Grand Mirail) à Tolosa. Ces révoltes font suite au décès d’un jeune de 27 ans à la prison de Seysse.

Depuis plus d’un mois des milliers d’étudiants se mobilisent pour lutter contre la nouvelle loi « d’orientation et de réussite » (ou loi Vidal) qui va instaurer la sélection à l’université. À Tolosa, cette mobilisation est venue grossir celle qui s’opposait à la fusion des facs toulousaines. A Montpelhièr, la grogne monte après l'intervention d'une milice. Explications et état des lieux :

Le monde qui occupe notre imaginaire est un assemblage de pays découpé en frontières politiques. Cette vision nous présente un monde complètement faussé . Et ce même si nous prenons des représentations géographiques plus réalistes sur la taille des continents. Toutes ces cartes ne nous montrent pas le vrai visage du  monde : celui d'une minorité d'États, représentants une minorité de la population mondiale, qui domine via divers instruments les autres États et nations. Ce phénomène se nomme l'impérialisme (ici la définition) et c'est le stade suprême du capitalisme.

L’extraordinaire docteur Bethune.

mardi, 06 mars 2018 11:15

C'est un brillant médecin et un grand révolutionnaire qui naissait le 3 mars 1890. Norman Bethune, qui occupait une position de leader dans l'un des plus importants hôpitaux de son pays, mais qui imprégné du plus haut sens de l'internationalisme prolétarien a eu le courage, l'abnégation et la générosité de tout laisser tomber. Tout d'abord, pour aller aider ceux qui se sont battus contre le fascisme dans la guerre civile espagnole et ensuite collaborer avec les Chinois dans les troupes de Mao Zedong dans la guerre de résistance contre l'invasion japonaise.

Entervista deu Jan Labourie e deu Cinerrante

mercredi, 28 février 2018 21:09

E’t pòts presentar en quauques mots ?

Adishatz a tots,

Que m'apèri Jan Labourie, que vieni de Pau e qu'ensagi de har documentaris sociaus, politics e artistics …. çò qui n'ei pas tostemps aisit ! Qu'escrivi uei desempuish l'estat de Sinaola au Mexic.

Quelques réflexions sur le processus catalan

mercredi, 07 février 2018 12:18

Le processus d'indépendance du Principat est dans l'impasse. D'un côté nous avons un État espagnol qui ne veut rien lâcher, une Europe qui ne veut pas créer un précédent ; et de l'autre nous avons les représentants du Peuple catalan qui sont comme paralysés. Malgré les mobilisations de masse de la société civile, la situation risque de s'enfoncer dans un statu quo démobilisateur. Tout cela désarme les masses et crée un sentiment de gâchis énorme.

1189 : La commune de Tolosa

mercredi, 24 janvier 2018 11:49
Pour transformer le monde, à commencer par la partie du monde qui nous incombe, celle où nous vivons et luttons, l'Occitània, il faut le comprendre. Pour pouvoir à la fois, en Occitanie, mener à bien une révolution sociale radicale et briser les chaînes qui nous lient à l'État impérialiste français au bénéfice du Capital qu'il sert, il importe donc d'étudier, d'avoir une connaissance et une analyse profonde de notre société et de son histoire - histoire dont l'invisibilisation est une arme fondamentale de nos oppresseurs, et la réappropriation un combat fondamental pour nous.
Page 1 sur 3

Editoriau


Nous
, ouvrier-e-s, employé-e-s, petit-e-s paysan-ne-s, artisan-e-s, intellectuel-le-s progressistes, chômeur-euse-s et précaires, nous sommes le peuple, nous sommes une classe, nous créons la richesse, nous faisons l'Histoire et nous n'avons aucun pouvoir.

Nous, de Bordeaux à Chaumont, de Limoges à Vielha en passant par Marseille, Toulouse, Beaucaire, Clermont, Montpellier, Pau, Cahors, Nîmes, Toulon etc., nous vivons sur les terres de la vieille Nation d'Òc, soumise et inféodée depuis des siècles à un État centralisateur d’abord monarchique puis républicain mais toujours au service d’une même chose : l’accumulation capitaliste. Un État qui nie nos droits nationaux et détruit notre culture héritée d’une riche histoire populaire afin que nous parlions et pensions comme nos exploiteurs et oppresseurs, la bourgeoisie française qu’il sert, et ne bougions que dans les consensuelles et « républicaines » limites qui nous ont été fixées.

Nous n'avons plus rien à attendre de cette vieille République sclérosée.

Nous, d'ici ou originaires d'ailleurs, nous sommes liés par un avenir commun en construction.

Nous levons le drapeau rouge et l'étoile à sept branches pour construire une nouvelle Occitània, populaire, socialiste, unie, ouverte à tous et toutes qui ne veulent plus de ce vieux monde. Pour cela nous avons besoin de bâtir notre porte-voix,

Nous avons besoin d’une PRESSE DÉMOCRATIQUE ! D’une presse pour S’INFORMER ET SE FORMER! D’une presse pour S’ORGANISER!

Nous avons maintenant NOS - Novèlas OccitàniaS!

Nous commençons avec un site mais bientôt viendra la version papier, alors rejoignez les comités d'appuis partout dans l'Occitània historique!