Avec la crise générale du capitalisme, l’impensable s’est produit : l’Histoire, avec la lutte des classes comme moteur, s’accélère.

Oui, l’impensable s’est produit de l’autre côté des Pyrénées : le Principat de Catalunya est en train de se constituer comme république indépendante.

Qui aurait pu imaginer cela il y a 15 ans, tant l’Espagne semblait au faîte de sa puissance ? Le slogan de l’époque, « España Va Bien » (l’Espagne va bien), reflétait l’arrogance de la classe dominante. Seule la « Zona Norte », le Pays Basque, semblait en dehors de la douce normalité ibérique.

Être une femme noire dans une Catalunya indépendante

 texte original ici.

   Je suis une femme, fille d'immigrés, immigrée, catalane, de gauche, TRÈS à gauche, et noire... Surtout noire.

Le 1er octobre 2017 je suis allée voter, j'ai protégé une école-bureau de vote, et oui, J'AI VOTÉ. Plusieurs fois je me suis demandé si cela apporterait un changement et si tel est le cas, si ce changement bénéficierait aux groupes minoritaires et opprimés dont je fais partie. Sincèrement, j'ai dans la tête plusieurs réponses qui varient selon la perspective :

 

Il y a en Occitanie à ce jour six équipes de fotbòl en Ligue 1, deux en Ligue 2, quatre en National.

La totalité des clubs ont un groupe de supporters, de "l'amicale" pour les plus petits en national, aux groupes "Ultras" pour les autres. Nous allons voir ici la liaison qu'entretiennent les groupes de supporters,  dit "Ultras"  avec l'identité Occitane.

    Beaucoup ne voulaient pas les voir, ou en parlaient de loin, beaucoup par facilité et d’autres par racisme non assumé. En incendiant les périphéries des grandes villes en 2005, et encore plus avec les récents attentats, les masses musulmanes ont fait leur entrée sur la scène politique. Non seulement elles existent, mais en plus elles pensent et en plus elles sont en rupture avec le système imposé. Le ‘pire’, c’est qu’elles ont des revendications culturelles en complète opposition avec le modèle ‘universaliste’ français. De cela, la droite s’en lave les mains : elle peut démontrer ainsi que les musulman-e-s ne peuvent ou ne veulent pas s’intégrer, qu’ils ne sont pas compatibles avec notre modèle de ‘civilisation’, etc. etc. La gauche, elle, est déphasée : ses « clients » habituels ne se comportent pas comme prévu. Au lieu de voter tranquillement pour elle, ils abstiennent massivement ; au lieu d’accepter et de se fondre dans le moule merveilleux de la société universaliste française, ils préfèrent se tourner vers l’imam et la tradition. Bref la gauche est perdue. Que beaucoup doivent regretter cette période bénie où l’on n’en parlait pas !

 

La plénitude de ses moyens à une société est toujours menacée de décadence. Une civilisation subit de multiples influences, et elle ne peut vaincre que dans l’effort, ce qui suppose qu’elle rencontre toujours des hommes capables de la promouvoir.
Etapes de colonisation : mainmise de l’administration sur le territoire, nomination de fonctionnaires allogènes, émigration des indigènes, remplacement par des populations extérieures, capables de dominer l’économie locale et régionale, entraînant des changements profonds dans les comportements culturels et linguistiques, puis exploitations des ressources locales pour les loisirs, l’énergie, les productions. La colonisation est réussie quand il n’y a plus de sentiment de frustration, d’aliénation, plus de contestation politique.

      Les cartes peuvent être un révélateur de beaucoup de chose, elles font parties des identités et de notre vision du monde. Elles peuvent bien sûr être manipulé et on peut leur faire dire ce que l’on veut, bref tout cela est à prendre avec des « pincettes ». Ces cartes sont bien sur incomplètes, elles ne prennent pas en compte l’abstention, le vote jeune, le vote ouvrier (ou plutôt l’abstention massive) etc. Cette analyse n’est pas une analyse des élections présidentielles de 2017.

 

 Nous allons parler de l’Occitanie, territoire non reconnu, mis à part par le nom d’une région qui ne regroupe qu’un tiers des Occitans. Quand nous disons Occitans nous parlons de l’ensemble des personnes vivant sur le territoire historique de langue occitane. Ce qui nous a intéressés dans les cartes qui vont suivre, c’est l’apparition à travers les habitudes électorales des Occitans l’apparition du territoire occitan lui-même. Ce qui nous a encore plus intéressés, c’est que malgré la forte poussée réactionnaire une grande partie des Occitans sont encore bien ancrés à gauche. Mais le FN est hélas aussi très représenté dans plusieurs territoires, et nous tenterons de donner un début d’explication à cela.

 

Violence obstétricale : Il faut changer ce scénario.

       C’est très courant que quand une femme parle de son accouchement elle mentionne seulement quelques faits spécifiques, en accord avec une sorte de standard, de préfèrence avec une neutralité de language toute médicale. Lors d’une réunion de famille ou entre ami-e-s, ce dont nous entendons parler c’est du type d’accouchement (par voie basse ou par césarienne) qui a été vécu, la douleur n’est abordée qu’à travers le prisme de la péridurale en se limitant à mentionner les heures de travail.  C’est, cependant, pratiquement impossible pour une femme de lister les marques d’injections sur sa peau, les points de sutures ou de détailler le nombre de doigts et d’objects qui furent introduits dans son vagin, et tout cela par pudeur. Pour l’accouchement, le corps médical avec circonspection s’arrête aux éléments factuels et ne discute pas avec la future mère de ces questions. De toute manière, la mère n’a le droit que d’être heureuse si son bébé est en bonne santé, peu importe les souffrances qu’elle a subies.

         L’occitan est une langue extrêmement menacée en Hexagone. Nous sommes arrivés à cette situation par un choix politique délibéré. Ce n’est pas un accident de l’histoire mais la volonté d'en finir avec une langue et donc avec un peuple. C'est la volonté d’effacer un peuple, de l’incorporer à la nation française. Cela a été un long processus qui a commencé par la conquête et l’annexion de notre terre par les français.

  Il y a des choix politiques qui ne trompent pas. La possible fermeture de 128 écoles dans le seul département du Lot (Carcin-Quercy) vient nous rappeler la vulnérabilité des populations vivant hors des métropoles. Le département du Lot, comme la plupart des départements de l’Occitanie historique, est une zone rurale avec de nombreux lieux enclavés, voire très enclavés. Des actions sont menées contre cette aberration. (ici)

 

       Depuis plusieurs années, Tolosa détient le record de croissance urbaine dans l'État français.  En 2015, ce ne sont pas moins de 8 000 habitants de plus qui sont venus s'installer dans la Ville Rose, faisant la fierté des politiciens locaux. C'est une croissance énorme, chaque décennie c'est l’équivalent d'une ville comme Pau qui rejoint l’agglomération.  Tolosa est au cœur d'un mouvement de population à l’échelle étatique, européenne et mondiale. Depuis 2008, le passage à la phase aiguë de la seconde crise générale du capitalisme a accéléré encore plus ce processus.  Le territoire occitan a toujours été victime de l’État capitaliste français, depuis le XIXe siècle des centaines de milliers d'occitans ont quitté leurs territoires vers le Nord de l'Etat, ou vers d'autres contrées comme l’Amérique du Sud par exemple. La renaissance occitaniste des années 1960-70 a placé ce problème économique, politique, culturel et social au cœur de la lutte ; le slogan "Volèm viure al pais" étant probablement le slogan qui caractérise le mieux cette période de notre lutte.